Qui sommes-nous

Le Réseau d’études latino-américaines de Montréal (RÉLAM) est né du besoin de créer un espace de réseautage et de collaboration pour la « communauté latino-américaniste » de Montréal. Un groupe de professeur-e-s provenant des quatre universités montréalaises a lancé, au printemps 2014, un appel aux collègues des sciences sociales qui partagent un intérêt pour l’Amérique latine en leur proposant la fondation d’un collectif d’études latino-américaines. Les appuis ont été nombreux et enthousiastes.

Montréal, métropole à l’identité unique, est un lieu privilégié pour la convergence de savoirs sur l’Amérique latine. La confluence des mondes académiques francophone et anglophone offre un contexte exceptionnel à cet égard. Pourtant, on n’y trouve pas de structures de coopération ni de ressources centralisées pour soutenir le développement d’initiatives de collaboration interuniversitaire, comme c’est le cas dans d’autres grandes villes nord-américaines.

La mission principale du RÉLAM est donc de constituer un réseau interdisciplinaire d’échanges, de coopération et de diffusion dans le domaine des études latino-américaines en sciences sociales. Son but n’est pas de se substituer ou de se superposer aux unités existantes dans nos universités (centres, chaires, équipes, etc.), mais plutôt d’offrir aux professeur-e-s et aux étudiant-e-s graduée- s un point d’ancrage et de consolidation des liens et des collaborations de recherche et d’enseignement, ainsi qu’un pôle générateur d’activités. Ses activités s’articuleront autour de cinq axes de recherche principaux :

  • Citoyenneté, mobilisation et inclusion
  • Inégalités, développement et diversité
  • Environment, territoire et transnationalisme
  • Violence, mémoires et justice
  • Identités, imaginaires et représentations

Dans l’esprit de la coopération interuniversitaire, le RÉLAM s’est doté d’une gouvernance où participent des professeur-e-s de l’Université Concordia, de l’Université de Montréal, de l’Université McGill et de l’Université du Québec à Montréal, auxquels se joindra une représentation étudiante. Durant sa première étape de fonctionnement, le RÉLAM est accueilli par le Réseau d’études sur l’Amérique latine (RÉAL) et au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM).