McGill

  • Manuel Balán

    Professeur adjoint Département de Sciences Politiques McGill University

    Manuel Balán est professeur adjoint au département de Science politique et de l’Institut pour l’étude du développement International de McGill. Ses intérêts de recherche comprennent la politique comparée–notamment en Amérique latine–, la corruption et le développement, la politique des médias et scandales, transparence et politiques de lutte contre la corruption, partis politiques et systèmes politiques, conception constitutionnelle et mise en œuvre, conception de la recherche quantitative et des méthodes qualitatives et modélisation formelle. Son prochain livre se penche sur les déterminants politiques des scandales de corruption en Argentine, au Brésil et Chili. Il a aussi des projets en cours qui regardent la nouvelle gauche en Amérique latine, l’institutionnalisation des partis politiques et le degré d’engagement public et de l’État sur les questions de lutte contre la corruption et la polarisation politique dans les médias.

  • Oliver Coomes

    Professeur titulaire

    Oliver Coomes est professeur de géographie à l’Université McGill. Ses travaux se concentrent sur des problématiques reliées à l’environnement et le développement dans les forêts néotropicales et les communautés forestières d’Amérique latine, incluant les communautés paysannes, l’allocation des ressources forestières, les pièges de pauvreté spatiales, le changement de couverture terrestre, l’adaptation aux changements environnementaux et l’agrobiodiversité. Il a aussi été rédacteur en chef de la revue World Development pendant l’année 2012.

  • Jessica Coon

    Professeure agrégée

    La recherche de Jessica Coon est axée sur la syntaxe et la morphologie. Elle s’intéresse particulièrement dans l’ergativité, l’ergativité divisée, les systèmes d’accord linguistiques, la nominalisation et les langues au verbe initial. Ses conclusions de recherche sont majoritairement basées sur l’étude d’une langue maya, le Chol. Elle a commencé ses terrains de recherche sur le langage en 2002, et a voyagé régulièrement le Chiapas depuis. Ses travaux à Montreal se font en collaboration avec des locuteurs du Chuj, a une langue maya originaire du Guatemala.

  • Amanda Holmes

    Professeure agrégée - Départment de Langues, Littératures et Cultures

    Amanda Holmes a obtenu son doctorat en littérature comparée à l’Université de l’Oregon en 2001. Elle a occupé un poste de professeur à l’Université McGill depuis lors, et a été présidente de la Chaire d’études hispaniques de 2008 à 2011 et directrice des études supérieures pendant cinq ans. La recherche de la professeure Holmes considère la littérature et du cinéma à travers le prisme de la théorie spatiale et, en particulier, les études urbaines. Ses livres ont examiné l’image de la ville d’Amérique latine dans la littérature et la culture, ainsi que les identités nationales et transnationales dans le film de l’Amérique latine. Elle travaille actuellement sur un projet sur la représentation de l’architecture dans le nouveau cinéma argentin.

  • José Jouve-Martin

    Professeur agrégé - Département de Langues, Littérature et Cultures

    José Jouve Martin est professeur agrégé et directeur du département de langues, littératures et culture à l’Université McGill. Il est l’auteur des livres Slaves of the Lettered City (2005) et The Black Doctors of Colonial Lima: Science, Race, and Writing in Colonial and Early Republican Peru (2014). Il a co-édité les volumes de The Constitution of the Hispanic Baroque (2008), From the Baroque to the Neo-Baroque: Cultural Realities and Cultural Transfers (2011), Contemporary Debates in Ecology, Culture, and Society in Latin America (2011) et Culture Policy and Cultural Markets in Latin America (2013). Il est également président de la Chaire d’Études d’Amérique latine et Caraïbes, programme interdisciplinaire d’études à l’Université McGill et membre de la SSHRC MCRI. groupes Baroque hispanique et formes de Conversion.

  • Sonia Laszlo

    Professeure agrégée - Directrice associée de l'Institute for the Study of International Development (ISID) - Département des Sciences Économiques

    Sonia Laszlo est directrice associée de l’Institut pour l’étude du développement International. Ses principaux domaines de recherche couvrent de nombreux aspects de l’analyse microéconomique appliquée dans le développement économique : développement rural, l’accès aux marchés et la relation entre les revenus, de santé et d’éducation dans le développement économique. Prof. Laszlo a concentré la plupart de ses recherches sur l’Amérique latine et les Caraïbes, en particulier le Pérou et le Mexique. Elle est également un membre du Centre Interuniversitaire de Recherche en organisations (CIRANO) et l’analyse du Grupo para el Desarrollo (GRADE). En 2005 elle a co‐fondé et a depuis été membre exécutif de la Groupe canadien d’étude en développement économique (GCEDE), qui regroupe des économistes du développement universitaire et politique au Canada.

  • Catherine LeGrand

    Professeure agrégée - Département d'Histoire et Études Classiques

    Les recherches de Catherine LeGrand se concentrent sur l’histoire agraire, sociale et culturel de l’Amérique latine dans les 19e et 20e siècles et les aspects culturels des relations américaines et canadiennes avec l’Amérique latine. Elle a écrit sur l’impact des économies agricoles à l’exportation sur les régimes fonciers et des relations sociales dans les zones frontalières et sur les conflits ruraux. Elle a aussi publié sur l’historiographie des enclaves étrangères en Amérique latine, le droit et la citoyenneté en Colombie, la Violencia colombienne des années 1950 et le conflit en cours en Colombie. Elle étudie actuellement les connexions catholiques entre le Canada et l’Amérique latine ; les missionnaires du Québec au Honduras, en République dominicaine, au Chili et en Bolivie, et de la Nouvelle-Écosse, ainsi que le mouvement d’Antigonish en Amérique latine (1935-1980).

  • Fernanda Macchi

    Professeure agrégée - Département de Langues, Littérature et Cultures

    Le domaine d’études de Fernanda Macchi est la culture et la littérature de l’Amérique latine coloniale. Son livre Ilustrados Incas : reconstrucciones imperiales en la primera mitad del siglo XVIII examine les représentations de l’ancien empire andin et ses utilisations au cours d’une vague intense d’intérêt scientifique sur l’Empire inca qui a lieu sur les deux côtés de l’Atlantique. Son courant de recherche – financé notamment par les FQRSC-étudie la littérature espagnole de l’indépendance latino-américaine et des guerres à travers l’examen des débuts du XIXe siècle, les écrits de l’Inca Garcilaso de la Vega et les reconstructions littéraires et culturelles de la conquête à l’époque.

  • Kristin Norget

    Professeure agrégée - Département d'Anthropologie

    Kristin Norget est professeure agrégée d’anthropologie à l’Université McGill et a reçu son doctorat de l’Université de Cambridge. Ses recherches s’enracinent dans un intérêt de la pratique religieuse et de la performance, et a examiné les aspects de la relation entre religiosité, l’église catholique, la violence politique et la complexité de la formation de l’identité, comme au sein des mouvements catholiques « progressistes » de la théologie de la libération et théologie indigène. En collaboration avec un collègue mexicain, elle effectue actuellement des recherches sur l’interaction entre les nouvelles technologies des médias dans les stratégies actuelles d’évangélisation de l’Église institutionnelle.

  • Philip Oxhorn

    Professeur - Directeur-Fondateur de l'Institute for the Study of International Development (ISID) Département de Sciences Politiques

    Philip Oxhorn est professeur de sciences politiques à l’Université McGill et fondateur-directeur de l’Institut pour l’étude du développement International de l’Université McGill, ainsi que le rédacteur en chef de la revue internationale Latin American Research Review. Un ancien doyen associé (études supérieures et postdoctorales) à l’Université McGill, ses recherches portent sur l’étude comparative de la société civile et son rôle dans le soutien des régimes démocratiques, notamment en Amérique latine. Le professeur Oxhorn a donné de nombreuses conférences dans le Nord et l’Amérique du Sud, Europe de l’Ouest, Asie et Australie. Il détient un doctorat en sciences politiques de l’Université Harvard.

  • Daviken Studnicki-Gizbert

    Professeur associé - Département d'Histoire et Études Classiques

    Les recherches de Daviken Studnicki-Gizbert se centrent sur l’histoire des différentes communautés dans le monde atlantique ibérique moderne précoce. Sa recherche actuelle est axée sur l’histoire sociale et environnementale de l’extraction des ressources naturelles en Amérique latine. Cela comprend les projets sur l’histoire de l’environnement d’exploitation coloniale, premiers discours ibériques sur la transformation de la nature, la géographie historique de l’exploitation minière au Mexique au cours de la longue durée et l’histoire des paysages autochtones sur l’isthme de Panama.

  • Katherine Zien

    Professeure adjointe Département de Langue Anglaise McGill University

    Katherine Zien a obtenu un doctorat du programme interdisciplinaire de l’Université Northwestern en théâtre et d’art dramatique. Sa pédagogie et recherche se concentrent sur le théâtre et la performance dans les Amériques, en mettant l’accent sur la mobilité transnationale, le cosmopolitanisme concurrent et les performances comparatives de la racialisation sous forme culturelle « élevée » et populaire.