Concordia

  • José Antonio Giménez Micó

    Professeur - Département de langues classiques, modernes et de linguistiques

    José Antonio Giménez Micó a reçu un doctorat En littérature comparée de l’Université de Montréal en 1996 et a effectué une recherche postdoctorale sur la littérature latino-américaine à l’Université de Toronto en 1996-1997. De 1998 à 2000, il a été professeur assistant à l’Université de Calgary et est devenu professeure adjoint. Ses recherches et ses intérêts pédagogiques incluent les imaginaires andins et amazoniens (Pérou), les études culturelles et littéraires d’Amérique latine, la littérature comparée, la théorie de l’interprétation (herméneutique), la théorie de l’argumentation et l’analyse du discours.

  • Kevin Gould

    Professeur associé et Directeur d'études au 1er cycle Département de Géographie, Planification et Environment Concordia University

    La recherche de Kevin Gould explore la politique d’élaboration de politiques environnementale et économique dans les Amériques. Il s’intéresse particulièrement aux politiques autorisés par des connaissances techniques et ses recherches actuelles examinent des projets de développement encadrés par des experts militaires pendant la Guerre froide ayant favorisé certaines élites et réifié des visions d’exclusion raciale, nationales et naturelles. S’appuyant sur la nouvelle géographie économique et de la littérature de l’écologie politique, l’étude du Dr Gould examine la politique du marché de réforme agraire, la reconstruction post-catastrophe, étude d’impact environnemental et développement des infrastructures de guerre froide.

  • Kregg Hetherington

    Professeur associé Départements de Sociologie et Anthropologie Concordia University

    Kregg Hetherington est un anthropologue politique spécialisée dans les conflits environnementaux, réglementation économique, l’État bureaucratique et développement international en Amérique latine. Sa recherche se concentre sur savoir comment écologique ou économique devient politisée pendant les périodes de bouleversements sociaux, créant des formes divergentes d’expertise. En d’autres termes, en examinant comment les institutions autorisent certains modes de connaissance de leur société sur les autres et comment ils changent pour s’adapter aux nouvelles conditions environnementales et politiques. Il a beaucoup écrit sur la manière dont les paysans sont pris dans un balayage de la transition agraire au Paraguay, qui a connu une transition hésitante vers la démocratie. Il démontre par cette recherche comment des militants ont créé de nouvelles façons de penser et de pratiquer le gouvernement.

  • Tina Hilgers

    Professeure associée Département de Sciences Politiques Concordia University

    La recherche de Tina Hilgers porte sur les luttes des pauvres pour une représentation politique par le biais de favoritisme, clientélisme, organismes sociaux et partis politiques. Son principal domaine géographique d’intérêt est l’Amérique latine. Elle détient actuellement une subvention du CRSH Insight pour un projet qui étudie le lien entre les évaluations des citoyens latino-américains de gouvernance le long de lignes institutionnelles, économiques et identitaires, et leur décision de s’engager dans le clientélisme. Elle est également chercheure principale (avec Laura Macdonald et Julian Durazo Herrmann) sur une subvention du CRSH connexions pour un projet sur la violence infranationale en Amérique latine et les Caraïbes.

  • Nora Jaffary

    Professeure associée - Département d'Histoire

    Nora Jaffary est historienne et ses recherches portent sur l’histoire sociale ainsi que de genre dans le Mexique colonial et du XIXe siècle. Elle écrit actuellement une histoire de la naissance et du contrôle des naissances au Mexique à partir de 1700-1900, dans laquelle elle traite de questions telles que l’adaptation de la médecine européenne au contexte mexicain, la persistance des techniques de sage-femme précolombiennes, les naissances monstrueuses, l’infanticide et l’avortement. Jaffary a reçu son doctorat à l’Université Columbia en 2000. Elle enseigne régulièrement des cours sur l’histoire coloniale et moderne de l’Amérique latine.

  • Jean-François Mayer

    Professeur associé Département de Sciences Politiques Concordia University

    La recherche de Dr. Mayer est centrée dans les champs de la politique comparée et de la sociologie politique. Il examine les mouvements sociaux et les relations État-société en Amérique latine et aux Caraïbes, incluant le Brésil, le Mexique et la Jamaïque. Particulièrement, ses travaux effectuent l’analyse des stratégies de résistance utilisées par des femmes travailleuses dans le secteur économique informel afin de combattre les abus et la violence chronique dans leurs lieux de travail; comment les individus marginalisés (en milieux urbains) s’organisent afin de réclamer leur droits sociaux et du travail; et plus largement les conséquences de la précarité, l’informait et la violence chronique sur le quotidien des populations urbaines marginalisées. Dr. Mayer étudie également les marchés du travail et les organisations de travailleurs  dans le secteur économique formel.

  • Roberto Viereck-Salinas

    Professeur assistant - Département de langues classiques, modernes et de linguistiques

    Roberto Viereck-Salinas est professeur au département de langues classiques, modernes et linguistiques depuis 2008. Avant de rejoindre l’université Concordia, il a été professeur adjoint à l’Université Saint Thomas (2003) et à l’Université Queen’s (2004-2008). Il a obtenu son doctorat (2003) en Philologie hispanique à l’Université Complutense de Madrid, en Espagne. Il a publié plusieurs articles sur la traduction et la littérature coloniale hispano-américaine (en particulier, les chroniques de l’Inca Garcilaso de la Vega et Felipe Guaman Poma de Ayala), ainsi qu’un livre intitulé La voz letrada (2012) sur la poésie indigène espagnole actuelle (Abya Yala, Équateur). Il a également remporté le Prix Dean’s New Scholar Award à l’Université Concordia en 2010 et a entrepris une recherche financée par FQRSC sur la poésie Mapuche et a participé à deux projets internationaux d’équipe sur l’histoire de la traduction en Amérique espagnole financés par le Ministère de la science et de l’innovation (MICINN) en Espagne, et Writing and Orality, parrainé par l’International Comparative Literature Association (ICLA). En plus de son travail académique, il a publié un cahier primé et un livre de poésie, ainsi que plusieurs œuvres littéraires, présentées à la fois au niveau national et international.

  • Nuria Carton de Grammont

    Nuria Carton de Grammont est historienne de l’art, commissaire et chargé de cours à l’Université Concordia, spécialisé en art contemporain latino-américain et latino-canadien. Elle détient un doctorat en histoire de l’art de l’Université Concordia et deux postdoctorats du Centre d’études et de recherches internationales et du Département de géographie de l’Université de Montréal, où elle a également coordonné le Réseau d’études sur l’Amérique latine. Elle a publié plusieurs articles sur l’art latino-américain dans les revues Artediseño, Oltreoceano. Rivista sulle migrazioni, Les Cahiers ALHIM, Fractal, Esse arts + opinions, Inter, art actuel et Archée, et coédité l’ouvrage Politics, Culture and Economy in Popular Practices in the Americas (Peter Lang, 2016). En tant que commissaire, elle a notamment présenté l’exposition Gilberto Esparza. Plantas autofotosintéticas à Galerie de l’UQAM (2017) et elle a coréalisé l’installation Objets personnels/Personal belongings/Objetos personales pour le Musée des Beaux-Arts de Montréal dans le cadre de l’exposition Connexions. Notre diversité artistique dialogue avec nos collections (2018-2019).