Co-Directeurs

  • Jean-François Mayer

    Professeur associé Département de Sciences Politiques Concordia University

    La recherche de Dr. Mayer est centrée dans les champs de la politique comparée et de la sociologie politique. Il examine les mouvements sociaux et les relations État-société en Amérique latine et aux Caraïbes, incluant le Brésil, le Mexique et la Jamaïque. Particulièrement, ses travaux effectuent l’analyse des stratégies de résistance utilisées par des femmes travailleuses dans le secteur économique informel afin de combattre les abus et la violence chronique dans leurs lieux de travail; comment les individus marginalisés (en milieux urbains) s’organisent afin de réclamer leur droits sociaux et du travail; et plus largement les conséquences de la précarité, l’informait et la violence chronique sur le quotidien des populations urbaines marginalisées. Dr. Mayer étudie également les marchés du travail et les organisations de travailleurs  dans le secteur économique formel.

  • Nora Nagels

    Professeure Départment de Sciences Politiques UQAM

    Nora Nagels est professeure en Développement et Coopération internationale au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal depuis juillet 2014. Précédemment, elle a effectué deux stages postdoctoraux à l’Université de Montréal. Le premier financé par le Fonds national Suisse de la recherche scientifique, à la Chaire de recherche du Canada en citoyenneté et gouvernance, portait sur la question du genre et de la diffusion des programmes de transferts conditionnés en Amérique latine. Le deuxième, effectué au Centre d’Études et de Recherches Internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM), s’interrogeait sur les rapports sociaux de sexe propres à la diffusion d’un paradigme de développement post néolibéral en Amérique latine. Elle a obtenu son doctorat en études du développement à l’Institut de hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève en 2013. Sa recherche doctorale s’intitule «Genre et politiques de lutte contre la pauvreté au Pérou et en Bolivie: quels enjeux de citoyenneté?». A partir d’une méthodologie qualitative d’analyse de discours, elle y confronte les représentations sociales des femmes pauvres afin d’accéder aux référentiels des politiques sociales de ces deux pays tout en les resituant dans un cadre plus large de la citoyenneté.